Critique n'a jamais tué personne (La)

Table des matières

JOURNALISME 101 AU JOURNAL DE MONTRÉAL 27 — Ma monstrueuse timidité 35 — La critique n’est jamais loin 39 — Une amie, à la vie, à la mort 47 — Six charmantes raisons 52 — « Pour qui elle se prend ? » 59 — La fille de la feuille de chou AU DEVOIR, FAIS CE QUE DOIS… OU PAS 67 — Chez le pape de la rue du Saint-Sacrement 73 — Si seulement René s’était appelé Simarski 76 — De l’effet du mentor sur la pousse verte 82 — Mes plus plates excuses 87 — They call it the American Dream 92 — Tant pis pour la Tour d’Argent 96 — Tu dors, Nicole… 101 — Foglia en renfort, Dufresne en rogne 107 — L’Immaculée destruction 110 — Jules et le nouveau pape 115 — Frank au naturel dans sa loge 117 — Girardouille, Petrowscouille et compagnie 123 — La nouvelle rage en ville 125 — N’est pas rédactrice en chef qui le veut 129 — Les invasions barbares 131 — L’art de laver les planchers 136 — Dans le ventre de la sweatshop 142 — Et puis, tout bascule 146 — Nouveau coup de théâtre 148 — New York, New York 151 — Un Oscar, ça ne change pas le monde mais… 157 — Le chapeau dans la boue 160 — La bande d’Ivich 164 — Un conte d’horreur 170 — Révolte de palais 172 — Chicane de divas 176 — Maman Last Call 181 — Soigne ta chute 189 — Le petit bolide de course et la grosse berline LA PRESSE PAR LA GRANDE PORTE 197 — Des ailes et des racines 201 — Le syndrome du lampadaire 206 — Comme des étoiles dans le cahier 208 — Un enfant c’est bien, deux, ça craint 211 — Des amies de filles 214 — Perdre gros au casino 218 — Manon, Tagi, Tobbie et la femme voilée 223 — Des vertes et des pas mûres 226 — Cinéma, cinéma 231 — Tout est pourri 235 — Et puis tout rebascule 237 — The boys in the band 242 — Ton branding est bon 245 — On ne peut pas tout avoir 249 — Le déclin de l’empire du papier 255 — La Presse plus ou moins… 258 — Cette critique n’a jamais tué personne 264 — La jeune millionnaire 271 — #metoo, three, four… 275 — Pour la suite du monde 282 — Voler de ses propres ailes

Mémoires

Petrowski, Nathalie


  • Éditeur : LA PRESSE
  • Collection : Biographies, récits et recueils
  • Date de parution : 2019-10-24
  • ISBN : 9782897058319
  • Nombre de pages : 292
  • Prix : 29,95 $ *

  • Non-disponible : Nous n'avons pas le livre à la librairie. Contactez-nous pour le commander. (Envoyer courriel)

Feuilleter ce livre


Résumé

Avec une plume aussi bien trempée que son caractère, Nathalie Petrowski a toujours été un esprit libre. Dans La critique n’a jamais tué personne, elle nous livre, sans faux-fuyants et sans règlements de comptes, ses mémoires de journaliste. Ceux d’une femme qui, du p’tit Simard à Marie-Mai, de René Lévesque à Manon Massé, du sexisme ordinaire à #metoo et du Jerrold au iPad, jette un regard passionné et critique sur la culture, le journalisme et ses enjeux.

Quatrième de couverture

Avec une plume aussi bien trempée que son caractère, Nathalie Petrowski a toujours été un esprit libre. Dans La critique n’a jamais tué personne, elle nous livre, sans faux-fuyants et sans règlements de comptes, ses mémoires de journaliste. Ceux d’une femme qui, du p’tit Simard à Marie-Mai, de René Lévesque à Manon Massé, du sexisme ordinaire à #metoo et du Jerrold au iPad, jette un regard passionné et critique sur la culture, le journalisme et ses enjeux.

Biographie de l'auteur.e

Nathalie Petrowski est chroniqueur à La Presse et couvre la scène culturelle québécoise depuis 1976. Elle a été la première lauréate du prestigieux Prix Jules-Fournier en 1981.
Membre de la célèbre Bande des Six, diffusée sur les ondes de Radio-Canada, Nathalie Petrowski a au fil des ans participé à de nombreuses émissions de radio et de télé. Dans ses temps libres, elle a écrit deux romans et les scénarios de Maman Last Call, de la série Miss Météo et de Gerry.

Petrowski Nathalie Biographies

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Partager

Pas d'évènements pour le moment.

Voir les évènements précédents