couverture
  • Non-disponible

Indiens d'Amérique du Nord dans la Grande Guerre, 1917-1918 (Les)

Rouzet, Jacques

  • Éditeur : Rocher
  • Collection : Nuage rouge
  • ISBN 9782268096384
  • Paru le 5 décembre 2017
  • 40,95 $ *
  • Histoire autochtone

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Résumé

Une étude consacrée à l'enrôlement des Amérindiens des Etats-Unis et du Canada pendant la Première Guerre mondiale. Elle revient sur l'attitude ambivalente des hommes politiques américains à leur égard, les considérant à la fois comme des citoyens de seconde zone et de valeureux combattants. L'ouvrage évoque également leurs conditions de vie misérables après le conflit.

Biographie de l'auteur.e

Jacques Rouzet est diplômé des Hautes études cinématographiques et a travaillé successivement au département de la fiction à TF1, puis à la direction littéraire et artistique d'une maison de production. Son aïeul, ancien combattant de 14/18, aimait évoquer le temps où les dernières charges à cheval croisaient la route des premiers blindés. Depuis, l'auteur reste fasciné par les situations d'anachronisme que réservent l'histoire et les guerres. La « Grande », plus que tout autre, signe à ses yeux la fin du monde d'hier selon la belle expression de Stefan Sweig. Une photo de l'Illustration montrant Pershing sur un quai du Havre, encadré par quatre cavaliers sioux, est à l'origine de sa passion pour ces fils de Sitting Bull et de Geronimo plongés au coeur d'un conflit mondial sans précédent.

Quatrième de couverture

Les Indiens d'Amérique du Nord dans la grande guerre

Les tranchées de la Grande guerre fourmillaient de soldats français et étrangers. Parmi eux, les Indiens d'Amérique du Nord sont arrivés en nombre.

Dès 1914, 4000 Indiens du Canada débarquent en France et en 1917, 15000 Indiens des États-Unis les rejoignent, retrouvant ainsi leur dignité de guerriers.

Comment ont-ils été recrutés ? Quelles étaient leurs compétences particulières ? À quelles tâches ont-ils été employés ?

Sioux, Cheyennes, Comanches, Apaches, Crows, Choctaws, Blackfeet, Navajos, combattirent au coude à coude avec les Doughboys ou les Tommies, les Tirailleurs sénégalais et les Australiens. Eux qui n'avaient pas même la nationalité américaine, ils se sentirent pleinement Américains pour combattre les soldats du Kaiser et mourir, couverts de boue, dans les tranchées.

C'est leur histoire, émouvante et superbe que nous raconte, dans un livre tout public et néanmoins extrêmement documenté, Jacques Rouzet, grand spécialiste des tribus « Natives ».