couverture
  • Disponible

Terre et capital

Pour un communisme du vivant

Guillibert, Paul

  • Éditeur : Amsterdam
  • 243 pages
  • ISBN 9782354802332
  • Paru le 10 janvier 2022
  • 32,95 $ *
  • Sciences sociales

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Résumé

Face aux catastrophes environnementales qui s'annoncent, l'auteur considère que le seul moyen de lutter contre le changement climatique passe par une remise en cause fondamentale du capitalisme. Retraçant l'histoire du courant politique naturaliste, il invite à repenser le communisme à l'aune des considérations écologiques, plaidant pour une pluralisation du concept de nature.

Quatrième de couverture

L'humanité a basculé dans l'ère des catastrophes globales. Partout sur la planète les forêts brûlent, les océans s'asphyxient, les espèces disparaissent. La sixième extinction de masse est en marche. L'urgence commande l'élaboration d'une politique qui conjurerait la destruction généralisée de la vie : un communisme du vivant. Puisque la crise environnementale procède de la recherche effrénée du profit, toute écologie politique formulée en dehors de cet horizon est vouée à l'échec. S'appuyant sur une lecture conjointe du marxisme et des humanités environnementales, Paul Guillibert défend une philosophie sociale de la nature pour démontrer que la préservation de la biosphère est devenue une condition nécessaire à l'émancipation.

Tentative inédite de fournir une assise théorique aux luttes pour les usages de la Terre et à la prise en compte des non-humains, cet essai propose une ambitieuse actualisation du projet communiste, fondée sur la protection du vivant.