couverture
  • Disponible

Qui veut la peau des écolos ?

Enquête sur les dessous de l'écolobashing

Boone, Danièle

  • Éditeur : Double ponctuation
  • Collection : Point d'exclamation
  • 198 pages
  • ISBN 9782490855179
  • Paru le 15 novembre 2021
  • 28,95 $ *
  • Environnement

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Résumé

Réflexions sur l'origine et les ressorts des réactions violentes provoquées par les mouvements écologiques dans le monde. Les auteurs décrivent les pressions et les attaques financières, juridiques, médiatiques, politiques ou encore policières dont font l'objet les militants dans certaines régions telles que l'Amérique du Sud, pouvant aller jusqu'au meurtre.

Biographie de l'auteur.e

Journaliste et écrivaine, Danièle Boone est activement engagée dans la défense de la nature. Elle a publié une quinzaine de livres et collabore régulièrement à des revues et des émissions de radio.

Auteur de plus d'une quarantaine de livres sur la nature, Marc Giraud est également chroniqueur radio et télé. Il est par ailleurs le porte-parole de l'Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS).

Quatrième de couverture

Si l'écologie est soutenue par la grande majorité des citoyens, elle provoque aussi des réactions violentes. En effet, des politiques et des industriels aux intérêts financiers contraires à la protection de l'environnement font tout pour casser ce vaste mouvement et freiner la prise de conscience internationale.

Avec presque un meurtre par jour dans le monde, certains n'hésitent pas à faire taire définitivement les militants qui les gênent, notamment en Amérique du Sud. Fort heureusement, nous n'en sommes pas là, mais les tensions se multiplient dangereusement et les écologistes de terrain sont de plus en plus systématiquement attaqués par tous les moyens : financier, juridique, médiatique, politique, policier.

Dans ce livre sans concession, Danièle Boone et Marc Giraud mènent l'enquête, dressent l'état des lieux de ces pressions inquiétantes et s'interrogent : sommes-nous encore en démocratie ?