couverture
  • Disponible

Je ferme les yeux pour couvrir l'obscurité

Berthelsen, Kelly

  • Éditeur : PRESSES DE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC (PUQ)
  • Collection : Jardin de givre
  • 192 pages
  • ISBN 9782760544024
  • Paru le 17 novembre 2015
  • 19,00 $ *
  • Histoire autochtone

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Résumé

Il y a si peu de livres traduits en français venus du Groenland que le lecteur – par ailleurs peut-être déjà familier avec les œuvres écrites par des étrangers sur ce pays et l’esprit rempli des images de pureté, de grandeur, de blancheur et de froid qu’ils ont véhiculées – se trouvera décontenancé en--- lisant ce petit recueil de nouvelles. Il aura l’impression d’entrer dans un monde jusqu’à ce jour occulté, loin des paysages grandioses dans lesquels des personnages se perdent dans les glaces et meurent de faim et de froid. Lorsqu’il fermera ce livre, le lecteur mesurera la distance qui sépare « l’imaginaire du Nord et de l’Arctique », construit depuis des siècles par les cultures européennes et nord-américaines, et les propos urgents et désespérants de cet écrivain groenlandais sur son pays, propos rongés de pensées noires, de haine, de révolte et d’un profond désarroi moral et social.Avec une introduction et une chronologie de Daniel Chartier, titulaire de la Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique et professeur à l’Université du Québec à Montréal.Traduction du danois par Inès Jorgensen et validation linguistique à partir du texte original groenlandais par Jean-Michel Huctin.