couverture
  • Disponible

« Tout nous serait possible »

Une histoire politique des Franco-Américains, 1874-1945

Lacroix, Patrick

  • Éditeur : Presses De L'Université Laval
  • Collection : Culture française d'Amérique
  • 300 pages
  • ISBN 9782763754871
  • Paru le 16 novembre 2021
  • 29,95 $ *
  • Histoire

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Résumé

Loin d’être marginaux aux points de vue géographique et social, les « Francos » furent visibles et dérangèrent. Une meilleure compréhension de leur histoire politique nous permet d’insister sur cette influence croissante et de réfuter l’immutabilité des obstacles se dressant entre cette minorité et toute ascension ou tout pouvoir.

Biographie de l'auteur.e

Patrick Lacroix détient un doctorat de la University of New Hampshire. Il est l’auteur de John F. Kennedy and the Politics of Faith, paru aux University Press of Kansas. Il a publié sur l’histoire franco-américaine dans la Catholic Historical Review, le Journal of the Gilded Age and Progressive Era et la Revue d’histoire de l’Amérique française. 

Quatrième de couverture

Au dix-neuvième siècle et au début du siècle suivant, des centaines de milliers de personnes quittent le Québec pour s’établir aux États-Unis. Ils cherchent alors à implanter la vie sociale et leurs institutions culturelles au sud de la frontière. Ces nouvelles communautés ethniques ne sont pas étanches. Un patient processus d’intégration mène ces immigrants à vivre leur citoyenneté étatsunienne. Afin d’être représentés dans les officines du pouvoir et pour défendre leurs intérêts, les Franco-Américains prennent leur place dans la turbulente arène politique de leur terre d’accueil. Peu à peu, des intérêts de classe en viennent à primer sur ceux, longtemps poursuivis, de la reconnaissance ethnique. Ce livre explore un aspect méconnu de l’histoire franco-américaine, celui de son action politique. Attentive à la complexité des communautés franco-américaines et aux particularités locales, cette étude contribue à une plus grande connaissance de la rencontre de l’univers canadien-français aux États-Unis et des institutions de la société d’accueil.