couverture
  • Disponible

Grandir

Éloge de l'âge adulte à une époque qui nous infantilise

Neiman, Susan

  • Éditeur : Premier Parallèle
  • 293 pages
  • ISBN 9782850610578
  • Paru le 13 octobre 2021
  • 42,95 $ *
  • Philosophie

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Résumé

La philosophe américaine interroge l'obsession de la société contemporaine pour la jeunesse éternelle. En s'appuyant sur les travaux de Kant, Arendt et Rousseau, elle recherche un modèle de maturité qui ne soit pas synonyme de résignation et d'ennui, en démontrant que les adultes participent à la transformation du monde.

Biographie de l'auteur.e

Philosophe spécialiste des Lumières, Susan Neiman a enseigné à l'université de Yale et de Tel-Aviv avant de s'installer en Allemagne, où elle dirige le Einstein Forum. Elle est l'auteure de nombreux ouvrages traduits en plusieurs langues. Grandir est son premier livre publié en français.

Quatrième de couverture

Et si nous vivions dans une culture qui ne veut pas d'adultes ?

Grandir

Notre société est obnubilée par la jeunesse. Grandir, ce serait se résigner à une vie ennuyeuse et insignifiante. Or, si l'on ne parle jamais de l'âge adulte en termes élogieux, ce n'est peut-être pas pour rien. En décrivant la vie comme un long déclin, nous laissons entendre aux plus jeunes qu'ils ne doivent pas en attendre grand chose - et nous leur apprenons à ne rien revendiquer.

Dans cet essai incisif, Susan Neiman interroge cette culture, la nôtre, qui promeut une adolescence permanente. Elle se tourne vers des penseurs tels que Kant, Rousseau et Arendt pour trouver un modèle de maturité qui ne soit pas simple affaire de résignation et propose une réflexion puissante sur l'éducation.

Devenir adulte, avance-t-elle, c'est trouver le courage de vivre dans un monde incertain sans rien céder au désespoir. Un adulte transforme le monde pour qu'il ressemble davantage à ce qu'il devrait être, sans jamais perdre de vue ce qu'il est vraiment.

Et si grandir était l'idéal le plus réjouissant et le plus subversif que l'on puisse imaginer dans une société qui ne cesse de nous dissuader de penser par nous mêmes ?