Torrent (Le)

Hébert, Anne


  • Éditeur : Bibliothèque québécoise
  • Collection : Bibliothèque québécoise
  • Date de parution : 2012-09-13
  • ISBN : 9782894063354
  • Prix : 10,95 $ *

  • Disponible : Le livre est à la librairie. Contactez-nous pour le réserver.

Feuilleter ce livre


Résumé

Le Torrent raconte le drame d’un jeune homme, privé de son enfance et « dépossédé du monde », qu’une mère acariâtre, pour cacher son déshonneur et la faute dont elle se sait coupable, destine à la prêtrise.

Quatrième de couverture

Publié à compte d’auteur en 1950, Le Torrent a révélé l’immense talent d’Anne Hébert. On y trouve déjà les thèmes chers à l’auteure : l’amour éphémère ou impossible, l’angoisse et la difficulté de vivre, l’attente de la mort, la recherche d’équilibre et de vérité. La nouvelle éponyme de ce recueil raconte le drame d’un jeune homme, privé de son enfance et « dépossédé du monde », qu’une mère acariâtre, pour cacher son déshonneur et la faute dont elle se sait coupable, destine à la prêtrise. Le rachat n’aura pas lieu. Le film inspiré de cette nouvelle et réalisé par Simon Lavoie paraît à l’automne 2012. Il s’agit de la troisième adaptation pour le cinéma d’un roman d’Anne Hébert, après Kamouraska (Claude Jutra, 1973) et Les fous de Bassan (Yves Simoneau, 1986).

Biographie de l'auteur.e

Née en 1916 dans le village de Sainte-Catherine-de-Fossambault, Anne Hébert compte parmi les écrivains québécois les plus célèbres. Cousine du poète Saint-Denys Garneau, elle grandit dans la région de Québec. À la mort de sa mère, elle déménage à Paris. Elle connaît le succès à la parution de son deuxième roman, Kamouraska, en 1971. Elle obtient le Prix Femina pour son cinquième roman, Les Fous de Bassan, en 1982. En 1995, âgée de soixante-dix-neuf ans, elle publie Aurélien, Clara, Mademoiselle et le Lieutenant anglais, un récit évocateur, dont l’écriture allie la prose à la poésie. Trois fois lauréate du Prix du Gouverneur général, récipiendaire du prix David en 1978 pour l’ensemble de son œuvre, elle remporte en 1994 le prix Gilles-Corbeil, la plus haute récompense attribuée à un écrivain francophone d’Amérique du Nord. En 1998, celle qui demeurait à Paris depuis trente-deux ans revient à Montréal. En 1999, elle publie ce qui sera son dernier roman, Un habit de lumière. Elle décède le 22 janvier 2000 à l'âge de quatre-vingt-trois ans.


* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Partager

Pas d'évènements pour le moment.

Voir les évènements précédents