couverture
  • Non-disponible

Kateri Tekakwitha

L' Entrée du Christ chez les Iroquois : voyage au coeur de l'Amérique indienne et coloniale

Wissmer, Jean-Michel

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Résumé

Kateri Tekakwitha, la Vierge iroquoise canonisée en 2012, illustre l'un des épisodes les plus marquants de l'épopée nord-américaine au 17e siècle : la rencontre entre les Amérindiens et les missionnaires. En s'appuyant sur les textes d'époque, Jean-Michel Wissmer nous rappelle le parcours hors du commun et la vocation de martyre de celle qui fut surnommée le « Lys des Mohawks ». Nous découvrons aussi comment Tekakwitha est devenue non seulement objet de dévotion, mais également une figure littéraire et populaire.

Biographie de l'auteur.e

Jean-Michel Wissmer est essayiste, romancier et dramaturge. Spécialiste de la littérature hispanique du 17e siècle, il a enseigné aux universités de Genève et de Lausanne, et a consacré de nombreux travaux à l'Amérique latine coloniale. Écrivain voyageur, il entraîne aussi le lecteur dans le Sud-Ouest américain, au Mexique, sans oublier son propre pays, la Suisse, grâce au « mythe de Heidi ».

Quatrième de couverture

Kateri Tekakwitha, la Vierge iroquoise canonisée en 2012, illustre l'un des épisodes les plus marquants de l'épopée nord-américaine au 17e siècle : la rencontre entre les Amérindiens et les missionnaires. En s'appuyant sur les textes d'époque, Jean-Michel Wissmer nous rappelle le parcours hors du commun et la vocation de martyre de celle qui fut surnommée le « Lys des Mohawks ». L'auteur nous plonge au coeur de la colonisation et de l'évangélisation de l'Amérique. Spécialiste du Mexique, il nous fait voyager au-delà des frontières du Canada grâce à une approche comparatiste originale. Dans cet essai, à la fois très documenté et toujours accessible, il étudie le contexte historique, religieux et ethnologique, évoquant également les grandes figures féminines du Québec comme Marie de l'Incarnation et Marguerite Bourgeoys ou celle d'une grande plume de l'âge baroque mexicain, la poétesse Sor Juana Inés de la Cruz. Nous découvrons aussi comment Tekakwitha est devenue non seulement objet de dévotion, mais également une figure littéraire et populaire.