couverture
  • Disponible

Filles du Saint-Laurent

Déraspe, Rébecca

  • Éditeur : Dramaturges Éditeurs
  • 216 pages
  • ISBN 9782896371730
  • Paru le 18 octobre 2021
  • 21,95 $ *
  • Théâtre

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Résumé

Les vagues sont particulièrement violentes ce soir. De Coteau-du-Lac à Blanc-Sablon, le fleuve Saint-Laurent lutte avec des rafales qui ne laisseront personne indemne. Sept cadavres sont recrachés sur les berges d’un territoire aussi vaste que troublant. Sept corps non identifiés. Sept dépouilles non réclamées. Au détour d’une marche, d’un jogging, d’un baiser ou de la vie, Élodie, Rose, Dora, Charlotte, Martin, Lili, Mathilde, Manon et Anne vont croiser ces morts. Ce choc leur permettra de faire acte de vie. Ou de survie.

Biographie de l'auteur.e

Rébecca Déraspe a complété le programme d’Écriture dramatique de l’École nationale de théâtre du Canada en 2010. Elle est l’autrice de plusieurs pièces traduites et jouées à travers le monde, dont Deux ans de votre vie, Plus que toi, Peau d’ours, Gamètes, Nino, Je suis William, Le merveilleux voyage de Réal de Montréal, Partout ailleurs, Nos petits doigts, Faire la leçon, Ceux qui se sont évaporés, Fanny, Faire crier les murs et Les filles du Saint-Laurent. Elle a adapté plusieurs classiques, dont Roméo et Juliette et La nuit des rois de Shakespeare, et Une maison de poupée d’Ibsen.

Quatrième de couverture

Les vagues sont particulièrement violentes ce soir. De Coteau-du-Lac à Blanc-Sablon, le fleuve Saint-Laurent lutte avec des rafales qui ne laisseront personne indemne. Sept cadavres sont recrachés sur les berges d’un territoire aussi vaste que troublant. Sept corps non identifiés. Sept dépouilles non réclamées. Au détour d’une marche, d’un jogging, d’un baiser ou de la vie, Élodie, Rose, Dora, Charlotte, Martin, Lili, Mathilde, Manon et Anne vont croiser ces morts. Ce choc leur permettra de faire acte de vie. Ou de survie. Dans une fresque à la fois drôle, sensible, violemment humaine et tragique, le ressac de la multiplicité des voix fait face à l’intime et au joyau fragile qu’est chaque existence. Et pendant que ces cœurs se débattent avec leur propre histoire, le fleuve se débat avec la sienne, la grande, l’immense, celle inscrite dans les profondeurs de ses courants, de ses marées.