couverture
  • Disponible

Freak Out in a Moonage Daydream

Giguère, Nicholas

  • Éditeur : Le Quartanier
  • Collection : Série QR
  • 312 pages
  • ISBN 9782896985395
  • Paru le 18 octobre 2021
  • 27,95 $ *
  • Poésie

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Résumé

Tandis que le major Tom attend de mourir dans sa capsule spatiale, l’homme qui a vendu le monde écume eBay en quête d’une santé mentale. Ziggy Stardust et les araignées de Mars, nouveaux messies, proclament que la terre s’est désintégrée il y a cinq ans et que, tous, nous vivons dans une simulation. Schizophrène au visage foudroyé, Aladdin Sane cherche les parcelles de son âme aux quatre coins du globe : Détroit, Paris, Londres, Kether, Malkuth. Halloween Jack, dans les ruines du Manoir Playboy, pulvérise le rêve américain en direct. Un pierrot assis sur un tas d’immondices noue un nœud coulant, comme il l’a appris chez les scouts. Mais David Bowie, lui, ne mourra jamais. Il vit dans ce livre et il vit en moi. Et il se peut que désormais, par ce livre, je vive en lui.

Biographie de l'auteur.e

Né en 1984 en Beauce, Nicholas Giguère vit à Sherbrooke. Il est chargé de cours à l’Université de Sherbrooke, où il a obtenu un doctorat en études françaises. Il est également responsable du cahier critique de la revue Lettres québécoises. Il a publié Marques déposées (2015) aux Éditions Fond’Tonne, ainsi que Queues (2017), Quelqu’un (2018) et Petites annonces (2020) chez Hamac. Freak Out in a Moonage Daydream, paru en 2021, est son premier livre au Quartanier.

Quatrième de couverture

Tandis que le major Tom attend de mourir dans sa capsule spatiale, l’homme qui a vendu le monde écume eBay en quête d’une santé mentale. Ziggy Stardust et les araignées de Mars, nouveaux messies, proclament que la terre s’est désintégrée il y a cinq ans et que, tous, nous vivons dans une simulation. Schizophrène au visage foudroyé, Aladdin Sane cherche les parcelles de son âme aux quatre coins du globe : Détroit, Paris, Londres, Kether, Malkuth. Halloween Jack, dans les ruines du Manoir Playboy, pulvérise le rêve américain en direct. Un pierrot assis sur un tas d’immondices noue un nœud coulant, comme il l’a appris chez les scouts. Mais David Bowie, lui, ne mourra jamais. Il vit dans ce livre et il vit en moi. Et il se peut que désormais, par ce livre, je vive en lui.