couverture
  • Non-disponible

Filles de Caleb, tome 1 (Les)

Le chant du coq

Cousture, Arlette

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Résumé

Ce premier volet de la trilogie Les Filles de Caleb nous fait connaître une héroïne forte et passionnée, Émilie Bordeleau, dont nous suivons le destin de 1892 à 1946. Institutrice dans une humble école de rang de Saint-Tite, Émilie s'éprend d'un de ses élèves, Ovila Pronovost, à qui elle finit par unir sa vie, pour le meilleur et pour le pire. Les amours d'Ovila et de sa « belle brume », Émilie, les défis de leur vie commune rythmée par les naissances, les décès et de trop longues séparations, enfin leur ultime tentative de se rapprocher alors qu'ils s'installent dans la ville industrieuse de Shawinigan, voilà ce qui nous est raconté dans ce roman qui n'a cessé d'embraser l'imagination des lecteurs depuis plus de deux décennies.

Biographie de l'auteur.e

Née à Saint-Lambert en 1948, Arlette Cousture a pratiqué plusieurs métiers avant de se consacrer entièrement à l'écriture. Elle a été animatrice pour différents magazines culturels, recherchiste, journaliste et même relationniste. Son premier ouvrage paraît chez Libre Expression en 1982. Intitulé Aussi vrai qu'il y a du soleil derrière les nuages, il s'agit d'une biographie émouvante retraçant le combat exemplaire de Claude Saint-Jean contre cette maladie, alors peu connue, qu'est l'ataxie de Friedreich. C'est en 1985 qu'est publié le premier tome de la série Les Filles de Caleb - Le chant du coq. Le deuxième, Le cri de l'oie blanche, sort à peine un an plus tard. En 1995, les deux premiers tomes sont réédités aux Éditions Libre Expression. Le dernier volet de la trilogie, L'abandon de la mésange, paraît en 2003. Au Québec, en France et dans les autres pays de la francophonie, les trois tomes des Filles de Caleb ont été publiés à plusieurs millions d'exemplaires. Cette oeuvre a été adaptée à la télévision au début des années 1990 et, plus récemment, en comédie musicale. En 2010, pour souligner les vingt-cinq ans de la série, les trois tomes sont réédités aux Éditions Libre Expression. La série Ces enfants d'ailleurs a également marqué une génération de lecteurs. Le premier tome, Même les oiseaux se sont tus, paraît en 1992 chez Libre Expression, suivi du second, L'envol des tourterelles, en 1995. Cette série a fait l'objet d'une adaptation télévisée en 1997. Arlette Cousture est également l'auteure de J'aurais voulu vous dire William (1998), de Tout là-bas (2003) et de Depuis la fenêtre de mes cinq ans (2008). En 2012, elle revient en force avec le roman historique Petals' Pub, toujours chez Libre Expression. En plus d'avoir été couronnée Personnalité littéraire de l'année en 1987, Arlette Cousture a été présidente et invitée d'honneur à différents salons du livre. Elle a aussi remporté plusieurs prix et distinctions pour ses oeuvres, dont le Prix du public du Salon du livre de Montréal à deux occasions. Elle a été reçue officier de l'Ordre du Canada en 1998, chevalier de l'Ordre national du Québec en 2012 et est récipiendaire de l'Ordre de la Pléiade en 2004. L'auteure s'implique activement depuis plusieurs années pour la sensibilisation à la sclérose en plaques et pour la défense des enfants avec des handicaps intellectuels. Arlette Cousture a écrit le premier tome de sa série Les Filles de Caleb en 1985. Depuis, son oeuvre a séduit des centaines de milliers de lecteurs de par le monde. Dans Chère Arlette, ce sont ses personnages qui lui écrivent. En plein choeur est son deuxième roman choral.