couverture
  • Disponible

Vacarme des possibles

Chevalier, Valérie

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Résumé

Dans un récit où la poésie fait écho à la prose, Le vacarme des possibles offre un portrait fragmenté de l’amour, qui laisse dans le sillage de ses déportations multiples autant de nostalgie que de lumière.

Biographie de l'auteur.e

Animatrice, chroniqueuse, comédienne et auteure, Valérie Chevalier est une personnalité connue et aimée au Québec. Elle a publié chez Hurtubise quatre romans à succès : Tu peux toujours courir (2015), La théorie du drap contour (2016), Les petites tempêtes (2017) et Tu peux toujours rester (2019) – dont trois ont également été coédités en France –, et elle est coauteure de l’ouvrage Créatrices (2019), qui présente le parcours unique de 30 artistes québécoises d’exception. Ses romans, à l’écriture fine et à la narration dynamique, ont tous été de grands succès au Québec. Elle a participé à de multiples émissions (Salut, Bonjour !, Code F., La Voix, Salade de fruits, Portraits de Star) qui en ont fait un visage familier de notre télévision. Elle coanime la quotidienne Cochon Dingue, ce qui lui a valu trois prix Gémeaux pour la Meilleure animation : jeunesse. On l’a également vue au cinéma, notamment dans La Petite Reine. Artiste aux mille projets, Valérie sait inspirer les gens par son humour ainsi que par sa personnalité fonceuse et passionnée. Valérie Chevalier est une véritable touche-à tout et pour cette passionnée de télévision et de littérature, tous les moyens sont bons pour raconter et partager des histoires. Inspirée tant par l’art que par ses voyages, elle crée pour émouvoir les gens, leur permettre de s’évader et, qui sait, leur donner envie de créer à leur tour.

Quatrième de couverture

Bercée par l’ivresse grisante des amours naissantes, affolée par les vertiges inévitables qui les accompagnent, la narratrice traverse son lot de tourmentes et se relève aussi prestement que la dernière chute a été soudaine et fulgurante. Dans un récit où la poésie fait écho à la prose, Le vacarme des possibles offre un portrait fragmenté de l’amour, qui laisse dans le sillage de ses déportations multiples autant de nostalgie que de lumière. Embrasse-moi comme si c’était la fin du monde je prends de l’avance pour le jour où tu me quitteras