couverture
  • Non-disponible

Thelma, Louise & moi

Delvaux, Martine

  • Éditeur : Éditions Héliotrope
  • Collection : Série P
  • 240 pages
  • ISBN 9782898220470
  • Paru le 10 mai 2021
  • 16,95 $ *
  • Cinéma

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Résumé

Il me fallait un dispositif, une provocation, peut-être un garde-fou pour continuer d’observer cet objet à la fois banal et étrange qu’est ma vie. L’observer en suivant de nouvelles lignes : le chemin que me propose le film Thelma & Louise . Mon film choisi, mon film aimé, le film qui a marqué ma vie, le film qui encore aujourd’hui me fait pleurer. J’ai voulu remonter le cours du temps en m’installant dans la Thunderbird avec Thelma et Louise, pour retrouver celle que j’étais en 1991, cette jeune femme qui n’est pas si différente de la femme que je suis aujourd’hui.

Biographie de l'auteur.e

Romancière et essayiste féministe, Martine Delvaux a notamment publié Blanc dehors (finaliste du Prix des libraires et du Prix du Gouverneur général), Les cascadeurs de l’amour n’ont pas droit au doublage , Rose amer , C’est quand le bonheur ? , Le monde est à toi et Les filles en série . Des Barbies aux Pussy Riot . Récemment, elle a fait paraître Je n’en ai jamais parlé à personne , un livre composé de témoignages recueillis dans la foulée du mouvement #moiaussi. Son essai Le boys club a obtenu le Grand Prix du livre de Montréal.

Quatrième de couverture

Il me fallait un dispositif, une provocation, peut-être un garde-fou pour continuer d’observer cet objet à la fois banal et étrange qu’est ma vie. L’observer en suivant de nouvelles lignes : le chemin que me propose le film Thelma & Louise . Mon film choisi, mon film aimé, le film qui a marqué ma vie, le film qui encore aujourd’hui me fait pleurer. J’ai voulu remonter le cours du temps en m’installant dans la Thunderbird avec Thelma et Louise, pour retrouver celle que j’étais en 1991, cette jeune femme qui n’est pas si différente de la femme que je suis aujourd’hui. J’ai suivi le scénario du film à la manière de marques topographiques sur le chemin de ma propre vie : deux femmes, une voiture, un voyage, un viol, un révolver.