couverture
  • Disponible

Saint Patron des plans foireux

Gauthier, Éric

  • Éditeur : Éditions Alire
  • Collection : Romans
  • 441 pages
  • ISBN 9782898350023
  • Paru le 1 novembre 2021
  • 17,95 $ *
  • Littérature québécoise

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Résumé

Philippe Sigouin a passé sa jeunesse à monter des combines avec Yannick, son grand frère. Mais comme ce dernier vient de le trahir joliment, Sigouin a décidé que ça ne se reproduirait plus. Pourtant, si on lui avait demandé quel serait son premier coup d’envergure, jamais il n’aurait pensé répondre « l’importation du squelette d’un saint couvert de bijoux ». Si l’entrée au pays de saint Deodatus se déroule sans anicroches, le plan de Sigouin dérape soudain quand des intrus s’emparent du squelette… Puis c’est la réalité même qui dérape quand, kidnappé parce qu’il a reconnu un des voleurs, Sigouin assiste à une troublante cérémonie au terme de laquelle il voit le squelette s’animer !

Biographie de l'auteur.e

Abitibien errant, informaticien défroqué, Éric Gauthier raconte le fantastique, l’absurde, les mystères de la vie moderne. Tantôt écrivain, tantôt conteur, il s’est produit sur une multitude de scènes, du Sergent recruteur (à Montréal) jusqu’au Yukon, en France et en Serbie. Ses écrits et ses contes lui ont valu plusieurs prix, dont le Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois. De son recueil de contes Terre des pigeons (Planète rebelle, 2002) à son roman Le Saint Patron des plans foireux (Alire, 2019), il a cultivé un style singulier en explorant des ambiances variées ; il continue d’expérimenter, terré dans son repaire sherbrookois, en attendant de reprendre la route.

Quatrième de couverture

Philippe Sigouin a passé sa jeunesse à monter des combines avec Yannick, son grand frère et « partner » de toujours. Mais comme ce dernier vient de le trahir joliment, Sigouin a décidé que ça ne se reproduirait plus : dorénavant, il « volera » de ses propres ailes. Pourtant, si on lui avait demandé quel serait son premier coup d’envergure, jamais il n’aurait pensé répondre « l’importation du squelette d’un saint couvert de bijoux ». Or, c’est bien ce que lui propose Hortensia, une antiquaire peu habituée aux transactions criminelles mais en relation avec un « respectable » acheteur prêt à débourser une somme faramineuse pour acquérir cette sainte relique. Si l’entrée au pays de saint Deodatus se déroule sans anicroches, le plan de Sigouin dérape soudain quand des intrus s’emparent du squelette. Puis c’est la réalité même qui dérape quand, kidnappé parce qu’il a reconnu un des voleurs, Sigouin assiste à une troublante cérémonie au terme de laquelle il voit le squelette s’animer ! Ébranlé par ce miracle indésiré, contrarié par les disciples d’un martyr douteux et bientôt menacé par de plus grosses crapules que lui, Sigouin ne sait plus à quel saint se vouer pour demeurer fidèle à sa parole, c’est-à-dire livrer la « marchandise » au client.