couverture
  • Disponible

Elizabethville

Taggart, Marie-Françoise

* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Résumé

Un diplomate mis sur la touche accepte le mandat de retrouver une jeune femme portée disparue dans une petite ville tranquille et fleurie de l’Ouest canadien. En échange de l’accomplissement de cette mission, on lui fait miroiter la possibilité de reprendre son poste à l’étranger. Même après deux semaines sans nouvelles, le diplomate incline à croire que la jeune femme est toujours vivante. Ne serait-elle pas partie de son plein gré? Il n’a aucune raison de penser qu’il en serait autrement. Enfin, ce boulot devrait être des plus simples : il travaillera de concert avec le chef de la police ; il n’aura qu’à rencontrer les parents, les collègues et quelques amis de la jeune femme… Mais tout se complique lorsque se multiplient les cadavres découverts, faisant ressurgir un passé traumatique que tous auraient préféré oublier. Elizabethville est la capitale de l’île du New Shetland. Située à l’extrémité la plus absolue, la plus éloignée, la plus fleurie, la plus conservatrice, la plus religieuse et la plus ennuyante du Canada, la ville cache, dans ses plates-bandes, plus d’un jeu de pouvoir et plus d’un mystère non résolu.

Biographie de l'auteur.e

Romancière, nouvelliste et parolière au Québec et en France, Marie-Françoise Taggart a écrit trois romans, Paye-moi une bouffe, poète ! , Une affaire de vie ou de mort et Baisée (sous le pseudonyme de Marie Raspberry). Native de Montréal, elle a vécu longtemps à l’étranger, adoptant tour à tour comme langue de communication l’anglais, l’espagnol, le japonais ou l’arabe. Ses premiers romans parlaient d’amour et de jeunesse dans un Montréal de fin de siècle, explorant des thèmes comme la mort, l’écriture, les amours impossibles et le monde des rêves. Plus récemment, l’auteure se tourne vers le polar littéraire. Aujourd’hui, elle enseigne le français et la littérature au Cégep de l’Outaouais.

Quatrième de couverture

Un diplomate mis sur la touche accepte le mandat de retrouver une jeune femme portée disparue dans une petite ville tranquille et fleurie de l’Ouest canadien. En échange de l’accomplissement de cette mission, on lui fait miroiter la possibilité de reprendre son poste à l’étranger. Même après deux semaines sans nouvelles, le diplomate incline à croire que la jeune femme est toujours vivante. Ne serait-elle pas partie de son plein gré? Il n’a aucune raison de penser qu’il en serait autrement. Enfin, ce boulot devrait être des plus simples : il travaillera de concert avec le chef de la police ; il n’aura qu’à rencontrer les parents, les collègues et quelques amis de la jeune femme… Mais tout se complique lorsque se multiplient les cadavres découverts, faisant ressurgir un passé traumatique que tous auraient préféré oublier. Elizabethville est la capitale de l’île du New Shetland. Située à l’extrémité la plus absolue, la plus éloignée, la plus fleurie, la plus conservatrice, la plus religieuse et la plus ennuyante du Canada, la ville cache, dans ses plates-bandes, plus d’un jeu de pouvoir et plus d’un mystère non résolu.